• Tract : USAGERS DE LA CAF, DÉFENDONS NOTRE DROIT À NOUS ORGANISER ET NOUS DÉFENDRE ! Février 2010

    USAGERS DE LA CAF,  DÉFENDONS NOTRE DROIT
    À NOUS ORGANISER ET NOUS DÉFENDRE !


    Dernièrement, 2 membres du Collectif Précaires se sont vus empêchés de distribuer des tracts dans les locaux d'accueil de la CAF de Tours, par le vigile et sa responsable. C'est dans ces petites choses que commence la répression face à des précaires, qui ont décidé de ne plus être seuls face aux problèmes qu'ils rencontrent.


      Jusqu'à présent, le Collectif Précaires venait distribuer chaque semaine ses tracts, dans la CAF (comme au Pôle Emploi), et cela se passait sans incident (à partir du moment où il n'y avait pas de problème qui nous était signalé). Mais peut-être que les quelques paroles échangées avec d'autres usagers sont considérées par la CAF comme une atteinte aux missions de cette institution ? En tous cas, il semble que la solidarité entre précaires et l'auto-défense collective ne sont pas les bienvenues aux yeux de la direction de la CAF. Si la CAF se met soudain à mettre dehors les usagers organisés, c'est sans doute parce que le Collectif-Précaires, après quelques interventions efficaces aux côtés d'usagers lésés, commence à devenir dérangeant ; manifestement, la CAF craint que les usagers ne se retrouvent plus seuls face à ses guichets, ses contrôles, ses dédales, ses inquisitions mais aussi ses manquements, ses lenteurs et légèretés.

      Cet incident montre clairement que la direction de la CAF considère le regroupement d'usagers comme une menace. Il nous a été avancé comme argument qu'il fallait demander l'autorisation au directeur de communication de la CAF. Nous répondons à cela que nous n'avons aucun lien de dépendance avec cette personne (et que nous ne comptons pas en avoir). Qu'au-delà de ça, il existe encore la liberté syndicale (il nous semblerait inquiétant que les salariés aient à demander une autorisation à cette personnalité). Et enfin, en tant qu'usagers et là même où nous sommes aux prises avec les déboires administratifs, nous comptons bien utiliser ces droits d'expression et de défense.


    CETTE MISE À LA PORTE N'EST PAS ACCEPTABLE.
    C'EST POURQUOI NOUS VENONS PROTESTER COLLECTIVEMENT ET SOLIDAIREMENT CONTRE CETTE MESURE DE RÉTORSION.

    CAR ELLE ENTRAVE :

    - L'EXPRESSION ET L'INFORMATION DES USAGERS
    - LE DROIT DE REGARD SUR LES PRATIQUES ADMINISTRATIVES
    - LES POSSIBILITÉS D'ORGANISATION DES USAGERS DE LA CAF


    Nous attirons l'attention aussi sur le mouvement de salariés de la CAF qui ont protesté pendant 2 mois jusqu'au 18 janvier dernier par des arrêts de travail. Les salariés font face notamment à une réorganisation de leur travail, à un nouveau management (semblable à France Télécom, et qu'on voudrait manifestement aussi appliquer aux usagers), à des exigences intenables. Des syndicats ont d'ailleurs subi des menaces (non abouties) de la direction à la suite de diffusions de tracts. Nous soutenons leur lutte et sommes prêts à nous porter solidaires, dans la mesure où ils se manifesteront comme nos égaux.


    RÉTABLISSONS L'ACCÈS DE LA CAF AUX USAGERS ORGANISÉS, NOTAMMENT LORSQU'ILS VIENNENT DISTRIBUER DES TRACTS !

    USAGERS DE LA CAF, PRÉCAIRES, BRISONS L'ISOLEMENT, REGROUPONS-NOUS !

    ÉMANCIPONS-NOUS !

    DES RESSOURCES POUR TOUS ! ARRÊT DES CONTRÔLES !


    Collectif-Précaires de Tours

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :